Daria en wax

La robe Daria (issue d’une collection Wear Lemonade de l’année dernière) est un modèle qui a finalement été assez peu valorisé par la communauté des couturières.

Pourtant, cette jolie pièce a un fort potentiel, grâce à des détails travaillés et originaux par rapport aux autres patrons de robes. Je pense en particulier au haut « trompe l’œil » qui se noue à la taille, et à la jupe, constituée de 7 pans, pour lui donner une très grand amplitude !

Ces éléments en font une robe style « vintage », un peu 50s, et très féminine, avec ce nœud qui permet de bien marquer la taille.

Voilà pour la courte présentation !

De mon côté, j’avais déjà cousu Daria l’année dernière (ici) dans une double gaze. Mais, ce tissu ne lui avait pas rendu honneur car cette robe nécessite un coupon qui se tienne assez bien (en particulier pour le haut « chemisé »).

Cet été, je voulais de nouveau intégrer ce modèle à mon vestiaire de vacances, d’autant plus qu’il est compatible avec la grossesse (le nœud est positionné suffisamment haut, et la jupe est suffisamment ample). Cette fois-ci, j’ai bien fait attention au tissu, et jeté mon dévolu sur du wax, une matière que j’ai cousue pour la première fois !

Voici les petites modifications réalisées :

  • J’ai raccourci les manches, que je trouvais un peu longues à mon goût. Je voulais accentuer le côté « vintage, 50s » de la robe.
  • Pour pouvoir couper les 7 pans de la jupe, il faut s’armer d’un coupon de tissu de 3m, et d’une laize d’1m40. De mon côté, je n’avais que 2m70 dans une laize d’1m15. Je n’ai donc utilisé qu’un type de pan pour le devant et pour le dos, que j’ai élargis (en “repoussant” l’un des côtés des pans). Même avec ces seuls pans, la jupe demeure suffisamment ample. Mais j’ai regretté de ne pas avoir assez de tissu pour respecter le patron à ce niveau.
  • Ce modèle nécessite 11 boutons. Et donc, qui dit 11 boutons, dit 11 boutonnières ! j’ai vite opté pour les boutons pression, car je rate mes boutonnières 1 fois sur 2 et je n’avais pas envie de passer trop de temps sur ces boutonnières.

Juste attention à un détail !

Pour pouvoir nouer le haut, il faut réaliser 2 « boutonnières » sur le devant. Les fentes prévues à cet effet et dessinées sur le patron sont (trop) longues. Une fois le nœud noué et bien serré, comme ces boutonnières sont un peu longues, on a tendance à voir la peau à travers ces boutonnières ! Donc n’hésitez pas à les rétrécir, il faut juste qu’elles permettent de faire passer les 2 bandes à nouer !

En conclusion, l’une de mes robes préférées, et que j’ai hâte de refaire, en respectant cette fois ci l’amplitude initiale de la jupe!

2 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *